Cégep de Jonquière

Menu

Art et technologie des médias : au fil du temps

La Direction du Cégep de Jonquière et le département Art et technologie des médias (ATM) ont tenu le vernissage de l’exposition permanente en ATM, le jeudi 15 novembre à 17 h, au pavillon Joseph-Angers du Cégep de Jonquière. Près d'une cinquantaine d'enseignants, de retraités et de membres du personnel étaient présents.

Parallèlement à ses 50 années d’existence, le département Art et technologie des médias a mis en place une exposition permanente où les visiteurs traversent 50 ans d’histoire d’enseignement des communications et de télévision par des textes, des photographies, des vidéos et des objets d’époque. Le parcours proposé fait découvrir toute la richesse de l’histoire de ces programmes: l’idée audacieuse des Pères Oblats, les luttes pour maintenir son exclusivité, son évolution pédagogique et technologique, les projets et la vie étudiante qui les caractérisent.

Invitation à la population

Le directeur général du Cégep de Jonquière, Raynald Thibeault, invite la population à visiter l'exposition : «Art et technologie des médias existe depuis 50 ans à Jonquière. Chaque année, des centaines de jeunes s'installent à Saguenay et prennent part à la vie jonquiéroise. L'exposition illustre bien l'esprit de famille et les moments marquants qu'ont pu vivre les diplômés au fil des ans. Cette exposition est l'occasion pour la population de découvrir l'histoire derrière ces programmes de formation et leurs impacts positifs sur la communauté. »

La population est invitée à visiter l’exposition permanente en Art et technologie des médias du lundi au vendredi de 8 h à 17 h 30 dans le couloir central du pavillon Joseph-Angers du Cégep de Jonquière.

Les visiteurs comprendront rapidement l’esprit de famille et les moments marquants qu’ont pu vivre des milliers de diplômés au fil des ans en découvrant notamment le passé du journal La Pige, de l'agence Embryo ou de Class-Radio, de quoi imprégner de nombreux communicateurs. Une place a été réservée afin de créer de l'interactivité avec les visiteurs, soit le mur de signatures ou le mur d'égoportrait.

Cette exposition s’appuie sur le travail de conservation des archives du département réalisé par Henri Vieu, l’un des premiers enseignants du programme, qui avait eu l’idée de créer une ligne du temps. Le comité formé d’enseignantes et d’enseignants a donc travaillé à partir de cette prémisse en interpellant l’Agence-école Embryo pour proposer le visuel de l’exposition, une enseignante retraitée, Andrée Lemay, pour la rédaction des textes et la Boîte Rouge VIF pour la réalisation.