Menu principal

Création de l'École supérieure en Art et technologie des médias

Le Cégep de Jonquière est fier d’annoncer la création de l’École supérieure en Art et technologie des médias (ATM), confirmant l’excellence des programmes offerts et permettant d’ouvrir de nouvelles perspectives pour les étudiants et l’industrie des communications, de la télévision et du cinéma.

L’École supérieure en Art et technologie des médias permettra de développer davantage toutes les compétences en communication, journalisme, radio, publicité, production, postproduction télévisuelle, effets visuels, multimédia et dans le domaine du Web en élargissant et en déployant ses actions à travers trois axes : la pédagogie et la formation, le rayonnement et les partenariats ainsi que la recherche et l’innovation.

L’étudiant qui commence ses études dans l’un de ces programmes continuera de bénéficier de toute l’expertise réunie sur un même campus. Il aura accès à un enseignement exceptionnel, reconnu comme étant l’un des meilleurs dans ses disciplines par l’industrie des communications, de la télévision et du cinéma. Son apprentissage sera bonifié par des activités de recherche et le développement de partenariats avec l’industrie.

« Depuis 52 ans, le Cégep de Jonquière est reconnu au Québec et à l’international pour la grande qualité de ses formations en communication et en télévision. Avec ce nouveau positionnement, le Cégep de Jonquière confirme une fois de plus son expertise en créant l’École supérieure en Art et technologie des médias », souligne le directeur général du Cégep de Jonquière, Raynald Thibeault.

« Les programmes Techniques de production et de postproduction télévisuelles et Techniques de communication dans les médias participent à la relève médiatique du Québec depuis de nombreuses années déjà. Devant l’importance accrue des médias dans notre démocratie, notre gouvernement est fier de pouvoir participer à la formation des futurs acteurs du milieu médiatique québécois. Je remercie tous les intervenants qui font de ces programmes un franc succès année après année », se réjouit la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann.

Pour sa part, la députée de Chicoutimi, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, est revenue sur l’importance d’ATM dans la région. « L’expertise médiatique mise de l’avant au Cégep de Jonquière est un pur fleuron, qui a fait ses preuves depuis longtemps, faisant ainsi la renommée de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. L’annonce d’aujourd’hui concrétisera la place de choix qui lui revient et qui lui permettra de poursuivre sa mission pour des années à venir ».

Parallèlement, le ministère de l’Enseignement supérieur reconnaît le créneau d’expertise du Cégep de Jonquière dans ses programmes en Production et postproduction télévisuelle ainsi qu’en Communication dans les médias en accordant une enveloppe budgétaire supplémentaire pour le déploiement de ces programmes. Le Cégep de Jonquière accueillera plus d’étudiants afin de répondre aux besoins de main-d’œuvre. Au total, ce sont environ 5 millions de dollars supplémentaires en 10 ans qui seront à la disposition de l’École supérieure en Art et technologie des médias pour se déployer davantage et se réaliser, notamment par trois axes bien identifiés.

UNE ÉCOLE SUPÉRIEURE : 3 AXES DE DÉVELOPPEMENT

Recherche, développement et innovation

Le Cégep de Jonquière compte déjà sur un noyau grandissant de chercheurs en ATM. Inspiré par les enjeux nationaux et mondiaux, l’équipe de chercheurs est déjà à l’œuvre. Un projet de recherche sur l’impact du numérique sur les médias ainsi qu’un second sur la télé québécoise sont d’ailleurs déjà amorcés. L’École supérieure permettra d’accroître la dimension recherche pour que des enseignants puissent se consacrer à temps plein à la recherche, permettant ainsi de maintenir et de développer encore plus la formation de pointe offerte.

Rayonnement et partenariats

ATM est maintenant une école reconnue par ses milliers de diplômés présents partout dans le milieu par ses nombreux partenaires, autant dans l’industrie des communications, de la télévision et du cinéma que d’autres établissements d’enseignement. Des ententes avec des partenaires médias, toujours à la recherche de meilleurs talents, sont aussi en pourparlers. De plus, la radio étudiante CJEP, qui produit ses émissions à partir de Jonquière, diffuse en simultané dans d’autres établissements scolaires à travers la province.

D’autres ententes sont aussi en préparation avec plusieurs institutions internationales, notamment en France, au Maroc et en Belgique.

Pédagogie et formation

Afin de faire évoluer son offre de formation pour répondre aux besoins changeants de l’industrie, l’École supérieure en ATM travaille au développement de formations de courte durée.

Parmi les projets en cours, une attestation d’études collégiales en composition d’effets spéciaux visant spécifiquement le domaine des effets visuels et une autre en animation et journalisme pour les radios autochtones seront offertes en collaboration avec Mastera Formation continue du Cégep de Jonquière. Également, les ateliers d’éducation aux médias, développés récemment pour permettre de sensibiliser les jeunes à la démarche journalistique, seront déployés plus largement dans les écoles secondaires du Québec.

L’École supérieure, au-delà de son développement local au Cégep de Jonquière, envisage déployer plus largement ses activités dans d’autres régions du Québec, par exemple, en établissant des partenariats avec d’autres cégeps publics et en bâtissant des ententes extrarégionales destinées à rencontrer les besoins de l’industrie.

« Les étudiants seront les grands gagnants avec l’arrivée de l’École supérieure en ATM. Non seulement ils pourront continuer à bénéficier d’une formation reconnue par toute l’industrie, mais ils pourront tirer profit des forces concertées des équipes d’enseignants et de chercheurs », ajoute Raynald Thibeault.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que celui-ci dépose des fichiers témoins («cookies») sur votre appareil. Vous pouvez à tout moment paramétrer votre navigateur pour qu’il bloque les fichiers témoins. Pour plus d’informations, veuillez consulter la politique de confidentialité web du Cégep.

J'ai compris