Aller au contenu principal

Nouvelles

Exposition «Les méandres d'un itinéraire fortuit» à la Galerie d'art de la bibliothèque

Jusqu'au 20 février, rendez-vous à la Galerie d'art de la bibliothèque du Cégep afin de voir l'exposition Les méandres d'un itinéraire fortuit de Chantale Boulianne.

Description de l'exposition par l'artiste

Inspiration

Dans cette série, j’aborde l’idée que les accidents de parcours participent à la construction de l’identité. Certains événements sont si marquants qu’ils vont même jusqu’à interférer dans notre développement, modulant ainsi notre individualité. Qu’on le veuille ou non, ils laissent des traces indélébiles sur l’individu, jusqu’à influencer son parcours.

Il y a plusieurs années la mort brutale d’un proche a complètement modifié mon rapport au monde. Un trop plein d’images s’est alors dessiné devant mes yeux, s’interposant entre mon regard et les objets regardés. Je ne voyais plus rien de la même manière.

À travers cette production, j’ai voulu identifier la trame des éléments visuels liés à ce drame et générer une imagerie iconique liée à mon parcours. J’ai travaillé autour de cette imagerie qui s’est construite devant mes yeux à la suite de l’accident qui me hante encore.

Technique et procédés

J’ai choisi le type de support en fonction de cette idée de traces indélébiles. Les sillons que l’on aperçoit sont les traces du découpage de pièces réalisées par une toupie programmable (CNC). J’ai travaillé sur la couche sacrificielle engendrée par cette machine, une couche protectrice destinée à recevoir les nombreux dépassements des couteaux rotatifs lors d’un travail de découpe. Ce panneau est utilisé pendant un certain temps ; ensuite, lorsqu'il est trop altéré, il est remplacé. De ce fait, il garde la trace du contour de chaque projet réalisé durant qu’il était en place sur la machine. On pourrait alors prétendre que la couche sacrificielle conserve la mémoire des travaux réalisés; sorte d’empreinte des événements.

 

Les images, sérigraphiées sur les supports altérés, sont travaillée par addition jusqu’à former un entrelacs de lignes, de couleurs et de symboles. Certaines de ces œuvres sont imprimées jusqu’à saturation, menant les images vers un amalgame de silhouettes, de numéros de routes, de maisons déformées, d’une moto accidentée… 

Mécanique d’un débordement

  • Sérigraphies sur panneaux de particule
  • 50 exemplaires
  • 20cm X 20cm

Réhabiter

  • Sérigraphies sur panneaux de particule
  • 25 exemplaires
  • 20cm X 20cm

 

Je, me, moi

  • Collage de bois récupéré
  • 120cm X 10cm X 7cm

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que celui-ci dépose des fichiers témoins («cookies») sur votre appareil. Vous pouvez à tout moment paramétrer votre navigateur pour qu’il bloque les fichiers témoins. Pour plus d’informations, veuillez consulter la politique de confidentialité web du Cégep.

J'ai compris

Prendre contact ici