Menu principal

Deux nouveaux projets en Sciences humaines!

Saguenay, 31 mars 2022 – Le programme de Sciences humaines du Cégep de Jonquière conclut sa Semaine des Sciences humaines en dévoilant une revue et des capsules temporelles, deux projets sur lesquels les étudiants ont travaillé dans les dernières semaines.

Ayant pris son envol lundi dernier, la Semaine des Sciences humaines remplace les cours habituels du programme par des conférences et des ateliers sur différents thèmes reliés aux sciences humaines. Les étudiants accueillent alors des experts de plusieurs domaines pour échanger avec eux : urgence climatique, politique, généalogie et psychologie étaient ainsi au programme des étudiants.

Une revue scientifique de haute qualité

Parmi la grande variété d’activités de la semaine, les étudiants ont notamment dévoilé la première édition de la revue Panorama, un magazine dédié aux sciences humaines qui sera publié deux fois par année. La revue regroupe des travaux écrits d’étudiants sur des domaines très variés tels que l’histoire, la géographie, l’économie et la sociologie. « Nos étudiants produisent chaque année plusieurs travaux qui sont d’une grande qualité, nous avons ainsi beaucoup de matériel à publier. La revue nous permet de montrer tous les aspects des sciences humaines et de réfléchir sur le passé, le présent et même le futur », souligne Marie-Hélène Tremblay, enseignante responsable de la revue. 

Consulter la revue Panorama en ligne »

Des capsules temporelles pour étudier le passé

Le second projet dévoilé dans le cadre de la Semaine des sciences humaine est celui des capsules temporelles. Huit étudiants du profil Ouverture sur le monde ont déposé et scellé des objets et symboles représentatifs de l’année en cours. C’est dans 15 ans que la capsule devrait être rouverte par la cohorte d’étudiants de 2036-2037.

Développées par Pierre Turcotte, enseignant en histoire, et Hélène Dionne, enseignante en géographie, ces capsules renferment une foule d’informations sur notre époque permettent d’aborder plusieurs facettes reliées aux Sciences humaines. « Les étudiants ont travaillé sur des projets afin de décrire la période dans laquelle nous sommes. Ils ont notamment rédigé des messages, entreposés certains objets ou des découpures de journaux. Ça permet d’observer notre époque comme faisant partie de l’histoire et d’analyser notre société par le fait même. C’est un projet pédagogique riche et très rassembleur », souligne Pierre Turcotte.

 

Photo : 

Pierre Turcotte et Marie-Hélène Tremblay, enseignants en Sciences humaines au Cégep de Jonquière, lors du lancement de la nouvelle revue Panorama et du projet des capsules temporelles.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que celui-ci dépose des fichiers témoins («cookies») sur votre appareil. Vous pouvez à tout moment paramétrer votre navigateur pour qu’il bloque les fichiers témoins. Pour plus d’informations, veuillez consulter la politique de confidentialité web du Cégep.

J'ai compris