Menu principal

Nouvelle enquête sur les violences à caractère sexuel en milieu collégial

Une vaste enquête sur les violences à caractère sexuel en milieu collégial se déploie simultanément dans cinq cégeps du Québec, à compter du 30 octobre 2019. Intitulée PIECES : Projet intercollégial d’étude sur le consentement, l’égalité et la sexualité, cette étude est réalisée sous la direction de Manon Bergeron, professeure à l’Université du Québec à Montréal et titulaire de la Chaire de recherche sur les violences sexistes et sexuelles en milieu d’enseignement supérieur. L’objectif de cette recherche est d’établir un portrait global des situations de violences à caractère sexuel en milieu collégial afin d’améliorer les stratégies de prévention et de soutien dans les cégeps. En 2016, la chercheure avait dirigé le projet ESSIMU : Enquête Sexualité, Sécurité et Interactions en Milieu Universitaire dans six universités, PIECES apportera maintenant un éclairage pour le milieu collégial.

Cette recherche se déploie après près d’une année de travail collectif réunissant la Chaire de recherche, l’organisme Boscoville et les cinq cégeps suivants : Collège Montmorency, Cégep de Sainte-Foy, Cégep de Jonquière, Collège Ahuntsic, Cégep de l’Outaouais.

L’aspect novateur de cette étude tient au fait qu’elle cherche à obtenir l’opinion de tous et toutes, notamment sur le sentiment de sécurité dans les campus et sur le consentement sexuel. Toute personne étudiant ou travaillant dans ces cégeps est invitée à participer. Il n’est pas nécessaire d’avoir subi personnellement des violences ou d’en avoir été témoin pour répondre au questionnaire.

Depuis septembre 2019, toutes les institutions d’enseignement supérieur ont l’obligation de se doter d’une politique spécifique pour contrer les violences à caractère sexuel et de mettre en place des mesures concrètes pour la prévention de ces violences. Cette enquête se veut une opportunité d’observer la problématique des violences à caractère sexuel dans la foulée du déploiement des mesures prévues dans les politiques de ces cégeps.                  

À propos de la Chaire de recherche:

Créée en octobre 2018, la mission de la Chaire de recherche sur les violences sexistes et sexuelles en milieu d’enseignement supérieur (VSSMES) est de contribuer à la prévention des VSSMES au Québec et au Canada, grâce à l’observation, à l’évaluation et à la mobilisation. Site Web : www.chaireVSSMES.uqam.ca.

À propos de Boscoville :

Boscoville collabore avec les milieux universitaires au Québec ainsi qu’avec les différents acteurs travaillant directement auprès des jeunes pour déployer de nouvelles pratiques de prévention et d’intervention fondées sur les meilleures pratiques et les données probantes. Dans le cadre du projet PIECES, Boscoville participera au transfert de connaissances en lien avec le portrait des violences à caractère sexuel.