Cégep de Jonquière

Menu

Signature d'une entente entre le Cégep de Jonquière et l'Université d'Ottawa

Le Cégep de Jonquière et l’Université d’Ottawa ont officiellement signé, le mercredi 3 avril 2019, un protocole d’entente permettant aux finissants du diplôme d’études collégiales en Journalisme en Art et technologie des médias de compléter le Baccalauréat spécialisé en Journalisme numérique en seulement deux ans.

L’entente a été signée au Cégep de Jonquière en présence du directeur général, Raynald Thibeault, du doyen de la Faculté des arts de l’Université d’Ottawa, Kevin Kee, et du professeur au Baccalauréat en Journalisme numérique, Marc-François Bernier.

Ainsi, les étudiants qui complètent et reçoivent le diplôme d’études collégiales du Québec de trois ans en Techniques de communication dans les médias, option Journalisme, au Cégep de Jonquière, peuvent dès maintenant soumettre une demande d’admission à l’Université d’Ottawa pour le Baccalauréat spécialisé en Journalisme numérique. Lors de leur admission, les étudiants reçoivent 60 crédits en équivalences sur un total de 120, et doivent compléter quatre sessions universitaires, soit deux années d’études.

L’ensemble de la formation collégiale, spécifiquement dans le champ du journalisme, sera reconnu. Mentionnons notamment les cours Démarche et rédaction journalistiques, Nouvelles et reportages à la radio, Journalisme multiplateforme, Journalisme à la télévision, Journalisme et réseaux sociaux et Enquête journalistique et traitement de l’information.

« En reconnaissant deux années universitaires, cette entente démontre une fois de plus l’expertise du Cégep de Jonquière et de ses programmes en Art et technologie des médias. Elle vient confirmer le rôle majeur que nous jouons dans la formation des futurs journalistes depuis plus de 50 ans grâce à des cours qui correspondent exactement à ce que le marché du travail requiert », souligne Raynald Thibeault, directeur général du Cégep de Jonquière.

« Cette entente nous permettra d’offrir une chance unique aux futurs journalistes francophones de profiter des avantages d’une université bilingue à Ottawa. Ils auront l’occasion de plonger au cœur de l’actualité et du journalisme politique sur la scène nationale et de profiter de la proximité de nombreux médias nationaux et internationaux, de la colline Parlementaire, de la Cour suprême du Canada, des ambassades et de nombreux organismes culturels et artistiques », mentionne Kevin Kee, doyen de la Faculté des arts.

Les finissants ayant diplômé depuis 2016 sont admissibles au baccalauréat en deux ans.