Menu principal

Une forêt nourricière verra le jour au Cégep de Jonquière

Saguenay, le 15 septembre 2020 - C’est avec enthousiasme que l’organisme environnemental EURÊKO! annonce l'obtention d’une aide financière d’un million de dollars en provenance du Fonds vert, dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques du gouvernement du Québec, pour réaliser un projet d’envergure afin de lutter contre les ilots de chaleur urbains à la Ville de Saguenay.

Le projet Canopée et biodiversité Saguenay (CBS) vise à poser des actions concrètes afin de créer des milieux de vie favorables à la santé des citoyens et pour augmenter leur résilience face aux impacts des changements climatiques. Pour y parvenir, il est prévu de créer des ilots de fraicheur par le verdissement, la déminéralisation et l’utilisation des matériaux réfléchissants et perméables, d’augmenter la canopée urbaine et de conserver les espaces verts. Ces actions seront réalisées prioritairement dans les quartiers défavorisés afin que la population plus vulnérable puisse bénéficier des nombreux effets positifs sur la santé et sur l’environnement qui en découleront.

EURÊKO! mobilisera et travaillera de concert avec différents acteurs de la communauté pour réaliser une vingtaine de projets. Ainsi, les établissements de la santé et d’éducation, les services de garde, les organismes communautaires et les entreprises pourront participer. « Plusieurs types d’initiatives pourront être réalisées dont la déminéralisation de surface, la plantation d’arbres à grand déploiement, la création d’ilots de végétation, d’espace d’agriculture urbaine, de mur végétal, de stationnement perméable ou réfléchissant ainsi que la conservation de sites naturels » explique madame Émilie Lapointe, coordonnatrice du projet chez EURÊKO!.

La Ville de Saguenay est également partenaire du projet et compte s’impliquer dans la mise en oeuvre d’actions sur certains terrains municipaux. « L’octroi d’une aide financière d’un million de dollars pour lutter contre les ilots de chaleur urbains à Saguenay est une excellente nouvelle. Certains de nos citoyens ne peuvent profiter ou bénéficier d’un plan d’eau pour se rafraîchir lors des journées chaudes de l’été, comme nous en avons eues, et la mise en place d’ilots de fraîcheur contribuera à combattre cet élément, tout en créant des sites où la verdure, les espaces verts et l’utilisation de matériaux réfléchissants et perméables agrémenteront le point de vue », a mentionné Josée Néron, mairesse de Saguenay.

La transformation des milieux de vie apportera plusieurs bénéfices pour la santé et l’environnement dont l’amélioration de la qualité de l’air, la diminution de la température ambiante lors des épisodes de chaleur accablante, l’augmentation de la biodiversité urbaine, une meilleure absorption des eaux pluviales, la création d’espaces de rencontre, l’augmentation de la production alimentaire et la promotion du transport actif.

De plus, l’éducation et la mobilisation de la population seront également au coeur du projet CBS. L’objectif est de sensibiliser la communauté aux nombreux bénéfices qu’apportent la végétation et la biodiversité urbaine sur la santé et l’environnement. Les citoyens seront eux aussi encouragés à poser des actions pour transformer et améliorer leur milieu de vie.

Un premier projet au Cégep de Jonquière

Le Cégep de Jonquière est l’un des lieux ciblés de par la mise sur pied d’une forêt nourricière au Collège. « Nous sommes heureux de pouvoir participer et de contribuer à ce projet d’envergure qui permettra d’améliorer le milieu de vie de la communauté collégiale et environnante. À travers l’aménagement d’une forêt nourricière, différents espaces seront créés pour favoriser les échanges, l’apprentissage et les saines habitudes de vie. En plus du volet communautaire, un volet pédagogique s’intégrera au projet en impliquant les étudiants de plusieurs programmes d’études », souligne Marie-Élaine Mercier, responsable de la coordination départementale en Techniques d’aménagement et d’urbanisme, dont les étudiants participeront activement au projet par la réalisation du plan d’aménagement.

 

Pour information :
Émilie Lapointe, biologiste
Coordonnatrice de Canopée et biodiversité Saguenay
elapointe@eureko.ca

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que celui-ci dépose des fichiers témoins («cookies») sur votre appareil. Vous pouvez à tout moment paramétrer votre navigateur pour qu’il bloque les fichiers témoins. Pour plus d’informations, veuillez consulter la politique de confidentialité web du Cégep.

J'ai compris