Aller au contenu principal

Nouvelles

Étude de l'École supérieure en Art et technologie des médias | Un portrait actuel des habitudes médiatiques des étudiants

L’École supérieure en Art et technologie des médias (ATM) du Cégep de Jonquière est fière de dévoiler les résultats d’une première étude qui porte sur les habitudes médiatiques de la population étudiante.

Plus de 600 étudiantes et étudiants de Production et de Postproduction ainsi que de Communication dans les médias ont répondu au questionnaire portant sur différentes sphères de leur consommation médiatique au début de l’automne 2021. Celui-ci les interpellait notamment sur les séries regardées, la langue et les moyens de diffusion choisis, l’écoute de la radio, la manière de s’informer ou encore les noms des personnalités de l’information considérées comme crédibles.

Après l’analyse des résultats, plusieurs constats ont pu être dégagés :

  • Le visionnement de contenu vidéo sur les réseaux sociaux est une pratique quotidienne pour 93 % des étudiantes et des étudiants.
  • Les contenus regardés et écoutés et les plateformes fréquentées sont majoritairement étrangers et principalement en anglais. Plus de huit jeunes sur dix visitent une fois ou plus par semaine les plateformes YouTube et Netflix.
  • Les plateformes de visionnement québécoises sont très peu visitées par les jeunes, encore moins sur une base régulière. 58 % des étudiantes et étudiants ont des références à des séries de fiction québécoises dont les titre datent de plusieurs années.
  • La musique en ligne accompagne de façon quotidienne 83 % des étudiantes et étudiants et souvent, pour de longues périodes.
  • Les étudiantes et étudiants s'informent surtout en ligne, par le biais des médias sociaux, sites ou applications souvent associés à des médias traditionnels.
  • La télévision occupe la première place chez les médias traditionnels comme source d'information, notamment parce qu’elle est associée à la crédibilité.
  • Les jeunes en Communication s'informent plus régulièrement et fréquentent plus assidument les médias traditionnels que leurs collègues en Production et Postproduction.

L’enseignante-chercheuse Caroline Savard explique que la connaissance des médias québécois a évolué chez les jeunes. « Depuis près de cinquante-cinq ans, l’École supérieure en Art et technologie des médias du Cégep de Jonquière accueille dans ses programmes des jeunes intéressés par les différents métiers de la production et la postproduction ainsi que de la radio, du journalisme et de la publicité. Les médias, particulièrement les médias québécois, étant au cœur de l’enseignement de ces programmes, des références à ceux-ci sont quotidiennement utilisées que ce soit pour élaborer des mises en situation et des laboratoires ou pour concevoir des exercices. Encore récemment, les étudiantes et les étudiants d’ATM possédaient des connaissances générales sur les médias et la culture québécoise et cela permettait d’avoir une base de référence commune dans le cadre de l'enseignement. Selon la perception de plusieurs enseignantes et enseignants, ça ne semble plus être le cas. C’est ce que nous avons voulu aller vérifier avec cette recherche. » 

Audrey Perron, enseignante-chercheuse, constate que bien que les médias québécois soient leur futur milieu de travail, les étudiantes et les étudiants les consomment très peu. « Paradoxalement, les jeunes sont très ouverts à la découverte de divers contenus étrangers, on le constate avec la variété des titres nommés lorsqu’on les interroge. Cependant, malgré la qualité et l’accessibilité des contenus québécois, il semble que ceux-ci n’atteignent pas un public plus jeune. »

Élaborée en collaboration avec ÉCOBES–Recherche et transfert, cette première étude de l’École supérieure en Art et technologie des médias ouvre la porte à d’autres projets de recherche dans le domaine des communications. La deuxième étape est d’ailleurs prévue pour l’automne 2022 puisque le questionnaire sera complété par des étudiantes et étudiants de divers programmes d’études, autres que médiatiques, du Cégep de Jonquière afin de dresser un comparatif et ainsi avoir un portrait encore plus précis des habitudes médiatiques des cégépiennes et des cégépiens.

En développant son volet recherche, l’École supérieure en ATM démontre son implication dans le domaine des communications et des médias et son désir de développer des partenariats avec des entreprises médiatiques qui aimeraient profiter de son expertise.

Accéder au rapport de recherche »

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que celui-ci dépose des fichiers témoins («cookies») sur votre appareil. Vous pouvez à tout moment paramétrer votre navigateur pour qu’il bloque les fichiers témoins. Pour plus d’informations, veuillez consulter la politique de confidentialité web du Cégep.

J'ai compris