Cégep de Jonquière

Menu

Techniques pour améliorer sa mémoire

Qu’est-ce que la mémoire? « La mémoire est la propriété de conserver et de restituer des informations ». C’est aussi « une activité biologique et psychique qui permet de retenir des expériences antérieurement vécues ». Si l’on fait une analogie avec l’informatique, la mémoire est une faculté qui permet d’enregistrer, de conserver et de restituer de l’information.

Il y a la mémoire à court terme, qui permet de retenir environ sept éléments d’information à la fois (chiffres, lettres, idées, etc.), par exemple un numéro de téléphone.

Il y a également la mémoire à long terme, une sorte d’entrepôt où l’information est stockée. Deux questions se posent alors : Comment transférer de l’information de la mémoire à court terme à la mémoire à long terme? Et comment avoir accès rapidement à l’information stockée dans la mémoire à long terme? Voici 20 techniques qui vous aideront à améliorer votre capacité de mémorisation.

Apprenez du général au particulier

Ne commencez jamais par les détails. Survolez l’ensemble de la matière et concentrez-vous sur les éléments qui se rattachent au plan de cours de l’enseignant.

Soyez actif

Pour éviter de vous endormir devant un manuel, essayez d’étudier debout : promenez-vous dans la pièce où vous étudiez, gesticulez, répétez vos leçons à voix haute, faites une démonstration en utilisant tout votre corps. Si vous préférez rester à votre table de travail, assoyez-vous sur le bout de votre chaise, comme si vous étiez sur le point de vous lever.

Libérez votre esprit

Il sera plus facile d’assimiler l’information nouvelle ou de vous concentrer sur un examen si vous êtes disposé à effectuer la tâche. Notez ce qui vous préoccupe (situation conflictuelle, quelque chose à ne pas oublier) sur une feuille ou un bloc-notes.

Récitez et répétez

Lorsque vous répétez un texte à voix haute, vous exprimez des idées et vous les entendez en même temps : vous savez alors si ce que vous dites a du sens et vous retenez mieux la matière. La répétition permet de mieux ancrer cette matière dans votre mémoire à long terme.

Regroupez l’information

Puisque la mémoire à court terme ne retient en général que sept éléments, il faut essayer de regrouper l’information de façon à diminuer la charge de la mémoire à court terme. Si vous devez retenir une cinquantaine de lieux géographiques, regroupez-les par classe : pays, lacs, fleuves, chaines de montagnes, villes. Créez des catégories qui seront autant de clés d’accès à l’information stockée dans la mémoire à long terme.

Manipulez l’information

Tentez de concrétiser l’information. Pour donner un sens aux éléments d’information que vous voulez retenir, classez-les dans un certain ordre. Faites des tableaux de classification, des lignes du temps ou des réseaux de concept.

Interrogez-vous sur la matière

Il est possible que vous ne compreniez rien au cours si vous ne vous interrogez pas sur la matière. Vous retiendrez davantage d’éléments d’information si vous vous posez des questions. Par exemple, en regardant un intertitre qui annonce les causes d’un phénomène, vous pouvez vous demander : « Quelles sont les causes de ce phénomène? » Vous donnez ainsi un sens à votre étude.

Écrivez l’essentiel

L’écriture permet d’ancrer la matière dans la mémoire à long terme d’une manière différente de la parole. L’écriture et la parole sont complémentaires. Au cours de vos études, vous aurez à subir beaucoup plus d’examens écrits que d’examens oraux. En écrivant l’essentiel d’une leçon, vous vous exercez à répondre aux questions susceptibles d’être posées à l’examen.

Sélectionnez l’information à mémoriser

Il ne faut pas mémoriser toute la matière d’un cours. C’est à vous de sélectionner la matière essentielle à mémoriser et d’organiser votre étude en conséquence. Pour sélectionner l’essentiel de la matière, relisez le plan de cours, révisez vos notes de cours ou adressez-vous à l’enseignant afin de déterminer les principaux éléments de la matière.

Créez des acronymes

Créez des mots nouveaux ou des sigles composés de la première lettre de chacun des mots à mémoriser. Il est plus facile de se rappeler l’acronyme SIDA que le terme « syndrome d’immunodéficience acquise ». Les lettres BLJB-JPB, permettent de retenir le nom des premiers ministres du Québec de 1970 à 1998 : Bourassa, Levesque, Johnson, Bourassa, Johnson, Parizeau et Bouchard.

Découpez l’étude en tranches de 30 minutes

Au-delà, il y a un risque de surcharge. Prenez une pause de 10 minutes avant de recommencer.

Réduisez les interférences

Installez-vous dans un endroit tranquille à l’écart des activités de la maisonnée. Une soirée complète passée à étudier devant la télé est nettement moins efficace qu’une demi-heure passée à étudier consciencieusement. Si vous disposez de trois heures dans votre soirée, consacrez une heure trente à l’étude et une heure trente à la détente.

Passez de la mémoire à court terme à la mémoire à long terme

Lorsque vous étudiez, il faut que l’information retenue par la mémoire à court terme soit transférée dans la mémoire à long terme pour s’y implanter. Pour favoriser ce transfert, faites une brève révision après chaque séance d’étude.

Utilisez l'information avant de l’oublier

La récupération de l’information stockée dans la mémoire est difficile si elle n’est pas effectuée régulièrement. Avant un cours, relisez vos notes du cours précédent. Pour mieux comprendre, vous pouvez expliquer la matière à quelqu’un d’autre et reformuler l’information. Vous pouvez aussi former un groupe d’étude.

Testez réellement vos connaissances

Portez une attention particulière à la fin d’un chapitre ou dans un livre de lecture. Cela peut vous aider à évaluer votre compréhension.

Préparez-vous

L’étude se prépare. Elle commence par des notes de cours et de lecture claires. Révisez vos notes rapidement après chaque cours et complétez-les le plus vite possible en empruntant les notes d’un ami ou en posant des questions à l’enseignant.

Ne vous fiez pas seulement à votre mémoire

Les trucs proposés ici ne conviennent pas nécessairement à tout le monde. Expérimentez-les à votre rythme et sélectionnez ceux qui s’appliquent à votre style d’apprentissage. Retenez toutefois qu’il est important de développer sa mémoire, mais qu’il est inutile d’essayer d’apprendre toute la matière par cœur.