Cégep de Jonquière

Menu

Activités de sensibilisation

Pourquoi opter pour une bouteille d'eau réutilisable?

Chaque année, au Québec, plus de 560 millions de bouteilles vides aboutissent dans les sites d'enfouissement ou sont directement jetées dans l’environnement. Chaque bouteille d’un litre d'eau requiert entre 1/3 et 1/4 de litre de pétrole.

Quand nous consommons un litre d’eau embouteillée, nous consommons donc environ 1/3 de litre de pétrole pour le pompage, le transport et la réfrigération. Aussi, pour faire une bouteille d’eau d’un litre, deux à trois litres d’eau sont nécessaires.

De nombreuses bouteilles d’eau jetées dans l’environnement créent des amas gigantesques de déchets plastiques telle la plaque de déchets du Pacifique Nord. Et il faut que 1000 ans s’écoulent pour qu'une de ces bouteilles se dégrade. Dans l'environnement, les composants chimiques s'échappent des bouteilles de plastique et polluent les nappes phréatiques, les cours d’eau et les mers.

Des études ont démontré que, contrairement à ce que les publicités nous laissent croire, la plupart des bouteilles d’eau embouteillée ne sont pas plus pures que l’eau du robinet. Les bouteilles de plastique laissent plutôt des traces de trihalométhane, un produit réputé être cancérigène.

Par ailleurs, les distributeurs de bouteilles d’eau prennent souvent leurs sources depuis les systèmes publics d’aqueduc. Il n’y a ni redevance, ni contrôle sur la quantité pompée, ce qui peut mener à un épuisement de la ressource hydrique.

C’est pour toutes ces raisons que le Comité d’action et de concertation en environnement, le CACE du Cégep de Jonquière, a décidé d’agir en offrant des bouteilles d’eau réutilisables aux étudiants et aux professeurs.

Campagne de réduction de papier

Le Cégep de Jonquière a mis en place plusieurs actions permettant de réduire l'utilisation du papier :

  • logiciel de gestion qui supporte le recto/verso par défaut; 
  • programmation des pilotes d'imprimantes sur recto/verso; 
  • diffusion électronique des plans de cours (sur une base volontaire).

Chaque année, le Cégep économise ainsi près d'un million de feuilles de papier, une diminution significative de 18 %.